lucien begule, maitre verrier à lyon

Eglise Bon Pasteur
Hibou d'une demeure privée
église du Bon Pasteur - Lyon
Armes de la Corporation des Peintres Verriers de Lyon
Hibou d'une demeure privée

carte des vitraux Lyonnais carte des vitraux en régions carte des vitraux à l'étranger Les vitraux profanes
La thèse Lucien Bégule Lucien Bégule sur Wiképédia le verre soufflé

Petit billet d'humeur...
Depuis quelque temps, je mets en ligne des vitraux « disparus ». Que signifie ce terme ?
Il recouvre une diversité de cas. De l'église de l'Annonciation (Lyon-Vaise) détruite par les bombardements américains de mai 1944 jusqu'aux décisions politiques telle celle d’Édouard Herriot détruisant l'Hôpital de la Charité, sans comprendre qu’il ne s’agissait là pas seulement d’un hôpital,  mais aussi du réceptacle historique d’un grand nombre d’œuvres d’art qu’il eût été sage de préserver avant le passage des bulldozers, le 6 août 1934.
Des toiles, des sculptures, des vitraux seront leurs proies.
La moitié des vitraux seront sauvés par Émile Bégule, le fils de Lucien, et placés à l’hôpital de l’Hôtel-Dieu.
Ceux-ci seront à leur tour détruits en 44...
En 1934, le clocher de la Charité doit, lui aussi, être détruit. Profondément attachés aux édifices emblématiques de leur ville, les Lyonnais se battront par l’entremise des Amis du Musée Gadagne et du journal Le Nouvelliste, réunissant 9 000 signatures envoyées à Édouard Herriot en vue de sauver le clocher de la chapelle, édifié en son temps selon un croquis de Giovanni Bernini, dit "le Bernin".
Devant cette fronde, Édouard Herriot accepte finalement de stopper la destruction du clocher.
La plaque commémorative apposée sur ce même clocher indique en un subtil raccourci à la gloire du maire que « la ville de Lyon a voulu conserver ce monument » !
A Lyon, des institutions religieuses avaient en leur sein des vitraux de Lucien Bégule : les Minimes, Notre-Dame du Calvaire, la chapelle des victoires de la rue des Macchabées, l’hôpital Saint-Luc, les Lazaristes, Notre-Dame des Missions, les Petites sœurs de l’Assomption, et d’autres non encore inventoriées. Que sont devenus ces vitraux, pour certains de magnifiques œuvres d’art qui n’avaient pour tort que d’appartenir à des établissements religieux privés ?
Deux solutions : ils dorment dans des lieux inconnus et préservés, ce dont je doute, ou mis à la benne.
Je demande à ceux qui connaîtraient la destinée de l’un d’eux de bien vouloir m’en informer.
Merci.

 

Localiser des vitraux dont Lucien Bégule a laissé une trace
Localisation et anonymat seront scrupuleusement respecté.

Photos des vitraux à retrouver ici


Vous pouvez me joindre au 06 88 64 82 27 ou par mail l

Afin d'être tenus au courant des actus, trouvailles, modifications, abonnez-vous à la liste de diffusion ci-dessous :

News :

23 décembre 2021 : lettre N° 20 des lieux détruits en images et des découvertes

23 décembre 2021 : lettre N° 19 des lieux détruits en images et des découvertes

22 novembre 2020 : lettre N°18 Bas en Basset et Montagny et changement d'adresse du siège de l'association.

Abonnez-vous aux lettres (sans inscription laborieuse ni spams ni cookie) ci-contre à droite.

11 mai 2013 - les vitraux profanes à l'honneur : voir ici.

12 mars 2012 - Une curiosité : deux vitraux fabriqués en Suisse sur le meme carton : un à Lausanne et un à Saint-Blaise!

 

 

 

COMMUNIQUÉ

Je suis à la recherche de sources :

- concernant les vitraux ayant disparu dans le bombardement de Nagasaki le 09 août 1945.
  Entre la pose et la destruction de la Cathédrale Chrétienne d 'Urakami il s’est écoulé plus de 40 ans.

- Au Caire, dans le palais de Tigrane Pacha.

 

 

 

 

 

 

 

Sauf mention spéciale, toutes les photos du site sont avec ©Thierry Wagner
Je suis disponible pour effectuer vos photos sur toute la région Lyonnaise
06 88 64 82 27

 

le livre : bon de commande
Les ouvrages de
Lucien Bégule
les maquettes
les signatures
l'exposition
le bestiaire
les ouvrages
sur les vitraux
logo A.C.V.B.
L'Association pour la
C
onservation des Vitraux Bégule

pour en savoir plus, c'est là!

numérotation des vitraux dans un édifice

au nord, les n° impairs
au sud les pairs
à l'étage, une centaine
à un étage encore supérieur les 200

le 00 étant toujours l'axial du choeur en bas